Accueil

science action online

une proximité à distance

Vous êtes ici

Marianne L. : L’insuffisance cardiaque dite " à fraction d’éjection préservée "

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
LinkedIn icon

Marianne est une jeune chercheuse en biologie au laboratoire INSERM* U1096 à l’Université de Rouen Normandie.

Elle travaille sur une maladie : l’insuffisance cardiaque dite « à fraction d’éjection préservée ».  Cette maladie aux causes multiples, parfois mortelle touche de très nombreuses personnes. Ce type d’insuffisance cardiaque est mal soigné car actuellement on ne sait traiter que les symptômes sans réelle amélioration de l’espérance de survie. Marianne travaille sur une molécule : un « antagoniste de l’endothéline » qui pourrait avoir des effets bénéfiques dans les traitements. L’endothéline est impliquée dans la pathologie. Un « antagoniste » (molécule concurrente) de cette endothéline pourrait aider à contrer ses effets délétères.

Marianne espère que de nouvelles applications thérapeutiques trouveront sources dans ses travaux.


A la question : A ce stade de votre parcours : quel métier envisagez-vous d'exercer ?
Marianne répond : je souhaiterais devenir enseignant chercheur.

* Institut national de la santé et de la recherche médicale

  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Size: 100%

newsletter

recevoir chaque mois notre newsletter

actualités

Nos activités
2ème session des Forums Régionaux du Savoir A l'Hôtel de Région de RouenJeudi 28 février 2019 à 20h00 L’Homme et le loup : une guerre de 2000 ans...
La culture scientifique
L’année 2018-2019 a été désignée par le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’...
La recherche
Faire comprendre des années de recherche avec l'appui d'une seule diapositive, au plus grand nombre et en 3 minutes, tel est le défi lancé aux...