Accueil

science action online

une proximité à distance

Vous êtes ici

La recherche des médicaments d’hier à aujourd’hui

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
LinkedIn icon

Conférence grand public
le mercredi 2 juillet 2014 à 20h30
A l'Hôtel de Région

La recherche des médicaments d'hier à aujourd'hui

Intervenant : Professeur Jean Costentin, Dr. Med., Pharm., Dr ès Sci., professeur émérite de Pharmacologie, directeur de l'unité de neuropsychopharmacologie CNRS (1984-2008), membre de l'académie nationale de Médecine, membre de l'académie nationale de Pharmacie.

Dans le cadre des 50èmes Rencontres Internationales de Chimie Thérapeutiques organisées à Rouen du 2 au 4 juillet (RICT2014), une conférence grand public vous est proposée :

Soulager les maux, les guérir si possible et surtout ne pas nuire ; tels sont les principaux objectifs assignés à la pharmacologie dans sa recherche de nouveaux médicaments. On est loin désormais des remèdes de bona fama, de bonne réputation et en quelque sorte «de bonnes femmes», que l'empirisme empruntait aux mondes minéral, végétal ou animal (l'antimoine, la Sauge, la corne de cerf….). Puis des plantes ou de certains de leurs organes on fit des extraits ; puis de ces extraits on isola les substances pures qui concentraient l'effet principal développé par la plante (la morphine de l'opium issu du Pavot). La prodigalité du végétal ne suffit bientôt plus à l'enthousiasme des chimistes. Ils modifièrent des molécules naturelles (hémi-synthèses) pour satisfaire aux caprices des pharmacologues et manipuler ainsi la pharmacodynamie (intensité d'action) et la pharmacocinétique (délai et durée d'action, organes concernés, modalités d'élimination).
Le pharmacologue suivait l'évolution de ces propriétés par des épreuves pratiquées sur l'animal entier ou sur des préparations d'organes isolés de ces animaux. Les biologistes caractérisaient alors les cibles biologiques auxquelles se lient les principes actifs pour développer leurs effets (récepteurs, canaux ioniques, transporteurs, enzymes…). Les chimistes s'enhardirent, au point de s'affranchir des modèles végétaux. Désormais ils synthétisent une multitude de molécules complètement originales, que le pharmacologue s'applique à évaluer par des techniques automatisées (le criblage à haut débit). Sans le pharmaco-chimiste le pharmacologue est nu, et sans le pharmacologue le pharmaco-chimiste est aveugle. La qualité est un sous produit de la quantité ; on estime qu'à partir de 10.000 molécules étudiées, une seule accède à la dignité de médicament. Avant l'essai chez l'Homme des essais sur l'animal sont indispensables (in vivo veritas) ; ils impliquent à un haut degré les pharmacologues pour analyser les effets et les toxicologues pour appréhender la toxicité.
Vient ensuite l'essai clinique de ces candidats médicaments ; essais pratiqués sur l'Homme sain, puis sur l'Homme malade. De cette gestation très active, qui s'étend sur plus d'une dizaine d'années, avec un coût extrêmement élevé, peut naître un nouveau médicament. Sa diffusion à une large population d'utilisateur est alors placée sous le regard opportunément inquisiteur de la pharmacovigilence ; elle vise à détecter sur cette large population, les effets latéraux voire adverses que n'auraient pas révélés des essais restreints à quelques centaines de patients.
Ce n'est jamais impunément qu'on introduit dans un organisme une molécule qui lui est étrangère ; de là l'importance du rapport bénéfices / risques, qui adoube un médicament, si les bénéfices thérapeutiques escomptés l'emportent très largement sur les risques redoutés.

L'inscription est gratuite mais obligatoire en raison du nombre de places limité.
 

          

  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Size: 100%

newsletter

recevoir chaque mois notre newsletter

actualités

Nos activités
La 11ème édition débutera le jeudi 26 janvier 2017 à 20h30 à l'Hôtel de Région - Site de Rouen. Téléchargez le programme complet des forums régionaux...
Nos activités
Nouveau en 2017, Science Action propose en partenariat avec l'ESTRAN Cité de la Mer à Dieppe et la Maison de l'Enfant et des Découvertes à Évreux,...
La culture scientifique
Initiative née de la collaboration entre Le Volcan, scène nationale, et l'université Le Havre Normandie, l’Université populaire répond à une volonté...